Le sport comme défouloir

Le sport comme défouloir

Le sport comme défouloir

Plus d’un pense que la pratique du sport peut apaiser la colère, la peur ou l’amertume, et peut se défouler totalement.

sport.jpg

L’idée n’est pas fausse mais ne résout pas entièrement le problème qui risque de réapparaître dès le retour aux activités normales.

L’illusion au sport  en cas de problème socio-psychologique

Le problème socio-psychologique englobe  ici la colère due, par exemple, à une discussion avec un proche, la peur due, par exemple, à un manque de confiance en soi  et l’amertume ou la frustration due, par exemple à une prise de décision injuste/inéquitable. Certaines personnes veulent pratiquer du sport pour se défouler et essaient de dissimuler la colère en pratiquant la boxe ou le punching-ball. Peut-être, la colère passe mais elle revient très vite. D’autres personnes veulent défier leur peur en choisissant des sports  traumatisants tels que le parapente ou le saut en parachute.  La peur disparait seulement durant les séances. Elle revient dès la reprise des activités quotidiennes.

saut-en-parachute.jpg

Des personnes veulent se débarrasser  des mauvaises émotions  comme la tristesse, le regret, la honte, l’amertume en voulant s’émerveiller et faire du sport avec des copains susceptibles de compatir. La compassion n’est que passagère dans plusieurs cas. Cependant, il existe des sports qui puissent  faire partir définitivement la colère, la peur et l’amertume, sinon leurs causes.

Quels sports pour réellement se défouler

La colère peut être maîtrisée et ne reviendrait non plus dans le comportement si la personne pratique l’art martial sinon une activité sportive qui entraîne de l’échange respectueux et de la bienveillance. De même, la peur peut être battue par la pratique de sport   qui puisse l’appréhender tel que l’escalade, les sports de contact où la personne peut s’assurer qu’elle trouvera une solution en cas de gravité. Se défouler veut dire s’émerveiller. Alors, il est bien de combattre l’amertume  de par soi-même en pratiquant  des sports  permettant de faire découvrir ses propres efforts et susceptibles de fournir de plaisir, de gratitude et de reconnaissance. Tous les sports ne peuvent pas être considérés comme défouloir, il faut faire le bon choix.